Snowboard Freeride
© Photo de Martin Volorio
Snowboard Freeride

Le bisse de Trient

Placé sous le thème de l'eau, le sentier du glacier emprunte le chemin du bisse (canal d'irrigation), la route de la prise d'eau et l'ancienne route du Col de la Forclaz. A travers des forêts de sapins et de mélèzes, vous découvrez l'histoire du bisse, l'exploitation de la glace du XIXe siècle, un tronçon de voie Decauville. Sur le retour par le fond du vallon, vous passez à proximité de différentes installations hydrauliques (prise d'eau, roue de moulin).

Exploitation de la glace

En 1865, M. Maurice Robatel obtient l'autorisation exclusive d'exploiter le glacier du Trient. Une trentaine d'ouvriers établissent les forages, séparent les blocs à l'aide de poudre noire, les façonnent en dimension un peu uniforme et les lancent, à l'aide de «grespils» — longs bâtons armés d'un crochet de fer sur une «rize» — canal en perches de mélèzes où ils glissent à une vitesse folle pour atterrir dans un réservoir ad hoc couvert de branches de sapin.

Col de La Forclaz - Martigny - Paris, Lyon, Marseille

En 1883, M. Claudius Bompard s'associe à son beau-frère Maurice Robatel. Ensemble, ils établissent une voie Decauville pour le transport de la glace au Col de la Forclaz par le chemin du bisse. Le téléphone signale les départs des trains. Des gares intermédiaires, «gare de Lyon», «gare Montparnasse», «gare de Marseille», lieux de destination de la glace, sont les points de croisement. Du Col de la Forclaz, chaque jour, 10 à 15 gros chariots transportent, par la route à la gare de Martigny, 20 à 30 000 kilos de gros blocs de glace. Un train par semaine part de Martigny à destination de la France. Une dizaine d'années plus tard, l'exploitation est suspendue, la voie Decauville s'avérant trop faible.

Création du bisse - Irrigation

En 1895, à la vue de ce chemin suffisamment large, un groupe d'agriculteurs constitués en consortage creusent en parallèle le bisse pour amener l'eau du glacier du Trient, à travers les mélèzes et le long des rochers, de l'Ourtie, près de la buvette, jusqu'au Col de la Forclaz. De là, l'eau est dirigée dans la Combe de Martigny pour arroser les prés et les cultures, suivant un horaire de distribution bien établi. L'eau est déviée à l'aide d'étanches (cloisons métalliques avec manche).

Remise en eau du bisse du Trient

L'arrosage par aspersion sous pression remplace l'eau du glacier du Trient dans les années 1970. Le bisse n'est plus entretenu et l'eau ne coule plus. En 1986, les responsables du consortage, avec l'appui de l'Association valaisanne de tourisme pédestre, de la Loterie romande et de la commune de Trient, ont remis en état ce fameux bisse, longé par la promenade magnifique qui débute au Col de la Forclaz.
Aujourd'hui, par ce chemin aisé et en moins d'une heure, vous entrez de plein pied dans cette superbe vallée glaciaire, dominée par les glaciers des Grands et du Trient.

SEntier didactique "charlotte la marmotte" 

Après La Fouly avec la découverte du biotope de la marmotte, Champex-Lac – Orsières avec la mise en valeur du Sentier des champignons, et enfin La Creusaz avec les risques liés aux dangers de la montagne, c’est sur le parcours du bisse du Trient que notre mascotte s’est arrêtée afin de récolter les informations intéressantes à transmettre aux nombreux visiteurs.
Ce nouveau sentier s’adresse prioritairement aux enfants de 8 à 12 ans puisqu’il est spécialement conçu pour eux. Toutefois, il intéressera également parents et touristes, venus de toute l’Europe dans le but de parcourir le Tour du Mont-Blanc et autres chemins pédestres qui jalonnent la vallée. C’est ainsi plus de 80 000 marcheurs qui pourront découvrir les attraits du bisse et approfondir leurs connaissances tout en profitant du cadre magnifique qu’offre ce parcours.

A découvrir parmi les multiples facettes que le bisse présente : son histoire, son évolution au fil des années, l’exploitation de la glace à la fin du XIXe siècle ou encore le rôle du gardien qui veille sur son bon fonctionnement durant une bonne partie de l’année.
Le tout grâce à divers supports : jeux en 3D à tester directement tout au long du sentier, panneaux didactiques, expériences scientifiques à appréhender, etc… Les enfants auront également à leur disposition le désormais traditionnel DÉPLIANT qui leur permet au fil d’une dizaine de postes, de s’interroger sur la thématique de l’eau en répondant à des questions, rébus et autres jeux de mots.

Nous avons à nouveau fait appel au talent d’Ambroise Héritier pour toutes les illustrations, ainsi qu’au savoir-faire de Marc Fontaine pour le graphisme du projet (dépliant, flyers, logo).

INFOS PRATIQUES

Départ : au col de la Forclaz : demander le dépliant-questionnaire à l’Hôtel du col de la Forclaz ou au kiosque.
Longueur : 6,5 km (aller-retour)
Difficulté : facile
Temps de marche : 1 h 45 env. (aller-retour).
Temps de jeu : compter env. 1 h de plus pour pouvoir jouer et répondre aux questions.
Retour : de retour au col de la Forclaz, se procurer la fiche-réponses auprès des mêmes partenaires.
Période conseillée : de mai à octobre (le bisse est en eau du 1er juin au 15 septembre).

 

Lien vers crepa.ch pour consulter les autres sentiers didactiques "Charlotte la Marmotte"

 

Bisse de Trient